Comment choisir un prêt de travaux ?

travaux logement

Le prêt travaux est un type de financement à la consommation destiné aux personnes qui souhaitent agrandir, rénover ou améliorer l’équipement et le confort de leur maison. Ce prêt peut être utilisé pour financer votre résidence principale ou secondaire. Quelle est la procédure à suivre pour obtenir un prêt de  travaux ? Quels sont les facteurs à prendre en compte ? Quelles aides possibles pour les travaux ? Découvrez tout dans cet article.

Vous pouvez demander un prêt de travaux auprès de différents établissements financiers. Il peut s’agir de votre banque, d’un organisme de crédit, d’une banque en ligne ou en passant par un courtier spécialiste en crédit. Par conséquent, vous avez la possibilité de demander un prêt de travaux en personne ou en ligne.

Quels projets et quels emprunteurs sont admissibles à un prêt à la rénovation domiciliaire ?

Quels types de projets sont admissibles ?

Pour de nombreux types de projets, vous pouvez demander un prêt de travaux. Vous pouvez utiliser ce prêt pour agrandir votre maison, peindre votre intérieur, réparer un toit ou effectuer des travaux d’isolation, entre autres. De la cave au grenier, vous pouvez faire la réparation ou l’aménagement de votre logement.

Le chantier ne se limite pas à l’intérieur de votre maison. Vous pouvez réparer et installer une piscine, creuser votre terrain et créer un terrasse dans le jardin…. Il est donc possible d’effectuer des travaux sur votre propriété, qu’il s’agisse de votre maison ou de votre terrain.

Un prêt de travaux peut être utilisé pour divers projets, notamment pour

  • l’augmentation de la surface habitable
  • l’aménagement
  • l’entretien de la propriété
  • travaux de rénovation
  • décoration
  • achat des équipements

Le crédit de travaux n’est pas uniquement destiné aux gros chantiers. Il peut être utilisé pour les petits travaux, les grands projets ou l’achat de matériel. Ainsi, vous pouvez l’utiliser pour rénover ou équiper une partie de votre propriété, ou pour acheter un lave-vaisselle, un portail automatique ou une piscine.

Outre les équipements commandés, ce prêt vous permet de payer les frais aux artisants (professionnels du bâtiment, maçons, menuisiers, etc.). Ainsi, le prêt couvre les frais d’achat et d’installation des équipements nécessaires. Vous êtes donc libre de faire ce que vous voulez avec l’argent qui vous a été accordé.

Les emprunteurs

Les propriétaires de maison peuvent demander un prêt travaux. Vous pouvez obtenir un prêt pour votre résidence principale ou secondaire. En outre, les locataires qui souhaitent améliorer leur logement peuvent s’y souscrire. Certains types de travaux nécessitent toutefois l’autorisation du propriétaire. C’est au propriétaire de s’assurer du bon fonctionnement des équipements de votre logement (électricité, plomberie, etc.).

Si vous souhaitez demander un prêt, votre situation financière doit être stable. Vous êtes engagé de rembourse le prêt. Par conséquent, ne le prenez pas à la légère. Un emploi permanent comme contrat de CDI est inévitablement préféré par les banques. Vous pouvez toutefois demander un prêt avec un contrat CDD. En outre, certains contrats à durée déterminée sont considérés comme permanents. C’est notamment le cas des emplois liés à l’État et au gouvernement (milieu hospitalier, DGFIP, etc.). Par conséquent, demander un prêt immobilier en tant que fonctionnaire de l’État est beaucoup plus facile. De plus, vous pouvez obtenir un prêt si vous êtes dans une situation stable et que vous êtes en contrat à durée déterminée ou en mission d’intérim depuis au moins trois ans.

Les copropriétaires peuvent aussi contracter un prêt travaux pour financer les réparations des installations de leur copropriété.

Les différents prêts de travaux

Les prêts travaux se présentent sous plusieurs formes. Le prêt travaux est une forme de crédit à la consommation. Lorsque vous recherchez un prêt travaux, vous cherchez le moins cher possible. Examinons les avantages et les inconvénients des trois types de prêts travaux disponibles.

Le prêt non affecté

Le terme non affecté fait référence à une somme d’argent que l’emprunteur peut utiliser comme il le souhaite. Votre établissement de crédit n’exige pas de justification des dépenses lorsque vous demandez un prêt personnel. Par conséquent, ce choix est utile pour les personnes qui veulent se débrouiller seules. L’absence de justificatif d’utilisation du prêt ne les oblige pas à présenter un devis et une facture d’un professionnel.

CE prêt personnel non affecté vous permet d’obtenir l’argent dont vous avez besoin dans les plus brefs délais. Votre prêt sera mis à votre disposition dès que votre demande de prêt aura été approuvée.

Un autre avantage important de ce prêt est le taux annuel effectif global (TAEG) réduit. En effet, il n’y a pas de frais de dossier à payer, pas d’hypothèque à consentir et pas de garantie à fournir.

Le prêt affecté

L’organisme de crédit vous accorde un prêt pour un projet spécifique. Dans notre situation, le crédit est destiné à la réalisation du projet de travaux. Par conséquent, l’argent que vous empruntez à votre créancier ne peut être utilisé que pour des projets de travaux de votre propriété et non pour n’importe autre but.

Pour vous assurer que vous utilisez le prêt correctement, vous devez montrer au créancier que l’argent a été utilisé pour les travaux de votre maison ou votre terrain. Par conséquent, vous devrez présenter des preuves sous forme de devis et de factures. Ces devis auront été établis par l’artisan ou les autres professionnels qui peuvent être appelés à intervenir chez vous (charpentier, plombier, maçon, etc.).

Bien que des pièces justificatives soient exigées, un crédit affecté est une option moins coûteuse qu’un prêt personnel non affecté. Il est possible d’annuler le contrat de prêt correspondant si le prestataire ne remplit pas les obligations.

Le montant du capital prêté est le point commun entre le prêt personnel non affecté et affecté. En effet, vous ne pourrez pas emprunter moins de 200 €, le montant maximal du prêt étant de 75 000 €. Les deux prêts sont assortis de taux d’intérêt allant de 2,5 % à 10 %. Ce taux est déterminé par le profil de l’emprunteur ainsi que par le type de prêt demandé. Les fonds sont versés en une seule fois et sont remboursables avec intérêts pendant une période pouvant aller jusqu’à dix ans.

Si le montant du prêt est supérieur à 75 000 €, le prêteur peut opter pour un prêt immobilier avec une durée de remboursement de 10 à 30 ans.

Le crédit renouvelable

Certains emprunteurs souhaitent utiliser un crédit renouvelable pour financer leurs projets. Il s’agit d’une réserve d’argent permanente que l’emprunteur peut utiliser à tout moment. En revanche, le montant emprunté se reconstitue au fur et à mesure du remboursement.

Ce prêt peut être assez coûteux, mais une fois que vous en avez contracté un, vous n’aurez pas besoin d’en demander un autre si vous voulez le conserver. C’est un prêt qui se rembourse au fil du temps et qui ne nécessite aucun document

Par conséquent, vous devriez choisir votre type de crédit en fonction de votre situation financière. Il convient également de noter que votre établissement de crédit peut proposer une assurance facultative pour ces prêts. L’assurance emprunteur est facultative, mais elle est fortement conseillée car elle vous protège en cas d’accident ou autre incident imprévu (licenciement, etc.).

Une aide pour vos travaux environnementaux

Prêts destinés aux travaux de transition énergétique

Vous pouvez bénéficier d’un prêt particulier si les travaux sont destinés à diminuer la consommation d’énergie de votre logement ou à opter pour des installations plus écologiques. Il s’agit d’un prêt qui sera utilisé pour aider à la transition énergétique. Ces prêts travaux spécifiques sont accordés par certaines banques et organismes de crédit. Le gouvernement réglemente ces prêts.

Le prêt conventionné pour la rénovation énergétique

Le prêt conventionné pour la rénovation énergétique est un prêt qui servira à financer des travaux permettant de réduire la consommation d’énergie de votre logement.

L’éco-PTZ

L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) est un prêt accordé aux propriétaires de logements construits avant 1990. C’est un prêt sans intérêt. Il n’est utilisé que pour la résidence principale de l’emprunteur et certains types de travaux apparus sur une liste officielle.

Le montant ne peut être supérieure à :

  • 30 000 € : pour un ensemble de trois travaux ou plus, ou pour une amélioration énergétique
  • 20 000 € : pour un ensemble de deux travaux
  • 10 000 € : pour un système d’assainissement non collectif.

Les travaux peuvent être réalisés dans les trois ans suivant l’acceptation du prêt. L’éco-PTZ est généralement remboursé sur une période de trois à dix ans. Toutefois, pour un bouquet de trois travaux ou plus, il peut être étalé sur 15 ans.

Ce prêt peut être utilisé en complément d’autres sources de financement et d’aide. En revanche, si vous choisissez l’éco-PTZ, vous devez opter pour un prêt affecté.

Le crédit d’impôt pour le développement durable

Il s’agit d’un avantage fiscal et non d’un prêt spécifique. Le coût du prêt travaux peut être réduit grâce au crédit d’impôt développement durable. Le crédit d’impôt a pour but d’inciter les Français à améliorer l’efficacité énergétique de leur logement, et vous devez déclarer le montant de vos travaux s’ils sont destinés à améliorer l’efficacité énergétique.

Nous vous rappelons que, malgré le prélèvement à la source, vous devez comptabiliser vos revenus, notamment les frais éventuellement déductibles, pour pouvoir bénéficier d’une exonération ou d’un abattement fiscal. Par conséquent, vous devez déclarer vos dépenses afin de demander votre crédit d’impôt en faveur du développement durable. Conservez tous vos justificatifs au cas où l’administration fiscale vous les demanderait.

Prêts pour travaux sur critères sociaux

Prêt accession sociale (PAS)

Le PAS (prêt à l’accession sociale) est attribué en fonction des conditions sociales. Il vous permet de financer des travaux d’économie d’énergie dans votre logement d’un montant minimum de 4 000 €. Ce prêt peut être utilisé pour l’achat ou la construction d’un logement neuf, ainsi que pour l’achat d’un bien ancien nécessitant ou non des travaux. En revanche, ce prêt n’est pas disponible pour les projets concernant les résidences secondaires ou les biens locatifs.

Prêt pass-travaux

Il est possible d’obtenir des prêts pour travaux et des aides basées sur des facteurs sociaux.

Les organismes de 1% logement  distribuent ce type de financement. Ce prêt est destiné à l’amélioration, l’extension ou la rénovation des habitations principales. Les propriétaires comme les locataires peuvent bénéficier du prêt pass-travail.

Ce financement vous permet d’apporter des améliorations à votre habitation principale. Il est à noter que le prêt travaux nécessite l’utilisation d’un prêt affecté.

Aide de l’Agence Nationale de l’Habitat

L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) accorde un prêt aux familles à revenus modestes pour financer les travaux d’amélioration de leur habitation principale qui doivent améliorer l’énergie, la salubrité ou la sécurité du bien, ou le rendre accessible aux personnes handicapées.

Deux conditions s’appliquent à ce financement. Les conditions suivantes doivent être remplies : le logement doit avoir plus de 15 ans  et les travaux doivent coûter plus de 1 500 euros (pas de minimum pour les ménages classés « très modestes »).

S’ils choisissent le prêt de l’ANAH, les bénéficiaires doivent s’engager à rester dans le logement pendant au moins 6 ans.

Simulateur de prêt travaux

La première étape de votre demande de prêt consiste à réaliser une simulation de prêt pour votre projet. Il est inutile de prendre la première offre qui se présente. Comme le crédit peut vous engager pour une période plus ou moins longue, il est essentiel de bien choisir son crédit. Par conséquent, il est déconseillé payer plus cher pour un prêt que vous pouvez obtenir moins cher chez un concurrent offrant les mêmes options. Une comparaison est nécessaire car le taux d’intérêt appliqué peut varier de 2,5 % à 10 % selon l’établissement.

En plus, il existe de nombreux types de prêts différents, chacun ayant ses propres conditions, taux d’intérêt et mensualités. Les sites de comparaison de prêts comme Furets.com peuvent vous aider à obtenir la meilleure offre.

Vous pouvez également être à l’affût des offres spéciales proposées par d’autres sociétés de prêt tout au long de l’année. En outre, vous devez comparer le taux du prêt, le taux annuel effectif global (TAEG), la valeur de l’assurance et les mensualités. Tous ces éléments doivent être pris en compte. Par conséquent, la meilleure option de comparaison est d’utiliser un simulateur en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *